Le regard des autres…

Liniment Oléo-Calcaire
20 septembre 2020
Qu’est-ce qui compte vraiment ?
30 septembre 2020

La vraie question n’est pas comment les autres nous voient ou nous regardent dans la rue mais plutôt comment nous, nous nous voyons, comment nous voyons notre enfant !

Car le regard des autres, finalement, va simplement s’appuyer sur des sentiments, des émotions, des impressions déjà bien présentes chez nous et venir les mettre en lumière…
Ce regard Vient

  • accentuer ce sentiment d’être différent et d’être à part
  • Vient accentuer ce sentiment d’être jugé
  • Vient accentuer ce sentiment d’être rejeté
  • Vient accentuer ce sentiment d’être incompris

Pour résumer: Tu te vois d’une certaine manière (bonne ou mauvaise); et tu imagineras, tu penseras que les autres te voient de cette même manière.

Cela commence d’abord par l’image que tu as de toi! Cela commence d’abord par l’image que tu as de ton enfant!


En parlant du regard des autres, les personnes ne cherchent pas, dans la plupart des cas, à nous juger, à nous gêner, à nous pointer du doigt (même si cela peut malheureusement arriver) c’est plutôt inconscient de leur part… 
La différence attire le regard, c’est comme çà…
Donc, il ne faut pas chercher à changer le regard des autres mais plutôt changer la manière dont nous nous percevons ou la manière dont nous voyons notre enfant. Tout commence par nous !

Une personne qui arrive à voir les magnifiques diamants dans sa propre vie, tout ce qu’il y a de bon en elle, toutes les qualités, etc… aura fait un immense pas vers le « Je me fiche du regard des autres… »

𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒅𝒆𝒗𝒐𝒏𝒔 𝒆𝒔𝒕𝒊𝒎𝒆𝒓, 𝒂̀ 𝒔𝒂 𝒋𝒖𝒔𝒕𝒆 𝒗𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓, 𝒍’𝒊𝒎𝒑𝒐𝒓𝒕𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒗𝒊𝒆.
Ce n’est pas chose facile à faire, surtout dans le domaine du handicap, mais c’est possible ! Et c’est le même principe pour n’importe quelle personne affectée par le regard des autres (à cause du physique, d’un complexe, etc…).
J’ai mis beaucoup de temps à comprendre cela avec mes enfants. J’étais toujours gêné par les regards insistants des autres, par le questionnement qu’il y a dans leurs yeux, et la pitié qu’ils me transmettent dans la lueur de leur regard… Souvent  accompagné de cette phrase « Ça ne doit pas être facile pour toi… papa courage». 🙄
Vas leur expliquer que tu es heureux (malgré les difficultés) ! 😣
Puis, petit à petit, je me suis dit: Ils ne voient mes enfants que de manière physique, avec le papier cadeau un peu « abîmé » et c’est normal ! Toi, Cédric, comment les vois-tu ? 


J’ai commencé à voir la joie que pouvaient amener mes enfants en entrant dans une pièce, à voir la capacité qu’ils avaient d’attendrir le coeur de certains et même de les encourager par leur vie, à voir les leçons de vie qu’ils nous donnent par leur courage, à voir leur persévérance, à voir leur joie débordante alors que nous sommes parfois inquiets… à voir qui ils sont vraiment. Le vrai cadeau dans la boite emballée avec du papier qui ne plaît pas à tout le monde ou qui décourage même certains à ouvrir ce précieux cadeau.
Il y a énormément de choses positives, de choses bonnes qui constituent ce merveilleux cadeau. Malheureusement, il arrive que nous occultons rapidement toute cette beauté en nous focalisant sur tout ce qui ne va pas, sur toutes les différences, sur tout ce qui ne correspond pas aux standards de ce monde!Commence à te focaliser sur le bon et tu verras que la proportion du bon sera toujours plus grande que celle qui paraît moins plaisante ou qui gêne.

Plus nous voyons nos enfants en nous réjouissant du cadeau qu’ils sont (comme chaque enfant d’ailleurs !) moins le regard des autres nous gênera.


Plus tu apprends à te regarder comme un vrai cadeau (avec tes erreurs, tes échecs, tes défauts, ce fichu papier !) et à aimer le cadeau que tu es, moins le regard des autres te gênera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos dernières news